• Catherine Mautalent

Corsica Ferries : 50 ans et des projets

Le 24 mai 1968 était lancée la première ligne Gênes/Bastia, avec 600 passagers et 60 véhicules à bord. Cinquante plus tard, la compagnie Corsica Ferries opère 19 lignes, effectuant jusqu’à 45 traversées par jour, avec 13 navires, qui l’an passé ont accueilli 3,8 millions de passagers (+6% par rapport à 2016).

« Sur ce nombre total, moins de 10% représentent des groupes,indique Jean-Michel Savelli, directeur marketing, avec d’abord des Allemands, suivis des Français ». Cette activité est « stratégique pour nous, notamment en avant et arrière saisons », poursuit-il, et dans cet objectif d’afficher la volonté de développer de nouveaux outils et services auprès des professionnels.

Via un service dédié, Corsica Ferries propose une tarification sur la base de 20 pax, une gratuité est appliquée pour le conducteur du car. « Nous constatons un développement du GIR au détriment du groupe constitué,relève Jean-Michel Savelli, des individuels regroupés moins important en nombre, auxquels nous devons proposer une tarification intermédiaire ».

Nouvelles lignes, nouveaux bateaux

Sur le continent, Corsica Ferries a pour port d’attache Nice et Toulon. Ses lignes desservent l’Ile Rousse, Bastia, Porto Vecchio (Corse), Porto Torres et Golfo Anrici (Sardaigne), ainsi que Savona, Livorno, Porto Ferraio et Piombino (Italie). « Au départ de Toulon, nous avons lancé le 21 avril une ligne vers Palma de Majorque, à Alcudia, exactement, au rythme de deux rotations hebdomadaires, faisant de Corsica Ferries la seule compagnie à desservir les Baléares depuis le continent », annonce Pierre Mattéi, président du directoire de Lota Maritime-Corsica Ferries. Objectif : atteindre les 50 000 passagers d’ici la fin 2018.

La compagnie (65% de part de marché sur la Corse) a également pour projet d’étoffer cette première liaison vers les Baléares avec une seconde vers Minorque. Toujours au départ de Toulon. « Cette ligne devrait être mise en place à très court terme », confie Pierre Mattei.

L’autre nouveauté de Corsica Ferries, qui a inauguré l’an passé le Pascal-Lota, c’est le lancement d’une consultation pour la construction de deux nouveaux ferries rapides de nouvelle génération, « équipés des meilleures technologies pour réduire l’empreinte environnementale », indique Pierre Mattei. A 100 millions d’euros l’unité…

En 2016, le chiffre d’affaires de la compagnie s’est établi à 290 millions d’euros, « il devrait être équivalent pour 2017, précise Pierre Mattei, 75% sont réalisés sur la billetterie et 35% sur la restauration ». Avec un objectif de quatre millions de passagers pour cette année. L’an passé, 61,09% de la clientèle était française (25,58% italienne, 6,15% allemande…). Enfin, 80% des réservations s’effectuent sur le site web de Corsica Ferries, qui en cinquante ans a transporté 80 millions de passagers.

Jean-Michel Savelli (à g.), directeur Marketing, et Pierre Mattei, président.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83