• Catherine Mautalent

« Elle sera toute Bel, Bel, Bel… »

Elle avait ouvert ses portes en 2009 sur le site même où était née la marque en 1921, à l’initiative de la petite-fille de Léon Bel et de Bernard Hanet. La Maison de La Vache qui rit (Lons-le-Saunier) s’offre aujourd’hui une nouvelle jeunesse. Après dix mois de travaux, elle accueillera ses premiers visiteurs le 2 juin prochain.

Les 2200 m2du bâtiment ont été entièrement redistribués et réaménagés, avec la volonté de donner une fluidité à la visite, de l’interactivité. La visite commencera par l’essence historique des caves présentant l’aventure de la marque depuis sa création.

Puis, du premier atelier d’affinage aux grandes campagnes publicitaires, six îlots dévoileront des objets et des documents d’archives. Le parcours sera jalonné d’une installation de 2000 portions de Vache qui rit, tandis que dans l’espace « fabrication », où un film sera diffusé pour en expliquer le processus, les visiteurs pourront réaliser combien la miniaturisation des produis est complexe.

Des dispositifs multimédia seront proposés ici et là, comme « les explorateurs du temps » qui permettra de faire le tour d’une planète pour y découvrir l’univers Bel. Des tables de nutrition inviteront à découvrir le bien manger et à mieux connaître les aliments. Un dispositif ludique permettra de fabriquer des objets à partir d’emballages des produits Bel. Un atelier cuisine s’ouvrira aussi aux groupes pour s’initier à la préparation et déguster des recettes à base de produits Bel.

A l’extérieur, un jeu de pans incliné a été aménagé pour accueillir une terrasse « restauration » et un espace permettant de profiter du jardin, comme de jeux collectifs et pédagogiques.

Dès sa réouverture, et tout au long de l’année, la Maison de La Vache qui rit organisera des animations. Par exemple, lors de la Semaine du Goût, du 8 au 14 octobre, un programme « spécial groupes » est d’ores et déjà proposé : après une visite des espaces dédiés à la nutrition (l’équilibre alimentaire, les sens pour le plaisir du goût, les produits laitiers et les recettes du monde), les participants seront invités en cuisine à mettre sur assiette ce qu’ils auront appris lors de la visite.

La Maison de La Vache qui rit accueille 45 000 visiteurs par an, dont 3500 groupes scolaires.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83