• Catherine Mautalent

Air France/KLM : pas de frais GDS

Le GIE ASHA, centrale d’achat créée en janvier 2016 et regroupant les réseaux Havas Voyages et Selectour, vient de signer un accord avec le groupe Air France/KLM portant sur la norme NDC (New Distribution Capability).

Concrètement, cet accord permet à toutes les agences de voyages membres de bénéficier sans exception de l’exonération de la surcharge de 11 euros par trajet, qui doit s’appliquer à partir du 1er avril prochain (sauf, rappelons-le, pour les clients voyageant en groupe). L’application de cet accord est, cependant, conditionnée à la signature d’un protocole entre le GDS Amadeus et Air France.

Pression des Entreprises du Voyage

Havas Voyages, Selectour… mais aussi Les Entreprises du Voyage, annonçant de son côté que l’ensemble des adhérents de l’organisation syndicale professionnelle seront dispensés des surcharges GDS d’Air France/KLM. C’est ce qu’elle vient d’obtenir au terme de plusieurs mois de discussions.

Là encore, cette dispense des surcharges GDS sera corrélée à la conclusion d’accords « Private Chanel Agrements » avec Air France et à la signature, « bien tardive », souligne le communiqué des Entreprises du Voyage, des contrats liant Air France aux GDS.

« Nous avons négocié pour l’ensemble des adhérents des Entreprises du Voyage le même genre d’accord que Selectour et Havas Voyages, sous réserve de la finalisation d’un deal avec les GDS », indique Jean-Marc Rozé, secrétaire général des Entreprises du Voyage, contacté par Voyages & groupe. Avant d’ajouter : « Nous sommes depuis l’automne dernier en discussion avec les GDS et rien n’a encore abouti. Cela relève de l’amateurisme. Aussi, il est temps aujourd’hui de leur mettre la pression pour que des solutions soient rapidement trouvées ».

Les Entreprises du Voyage « exige maintenant d’Air France que les surcharges ne s’appliquent pas pendant la période de transition qui va du 1er avril à la signature des PCA et à la finalisation des accords Air France-GDS ». Parce que, parallèlement, les agences de voyages doivent faire face à une importante surcharge de travail consécutive aux mouvements sociaux d’Air France et « ce va-et-vient serait incompréhensible pour les voyageurs », conclut l’organisation syndicale.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83