TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Rebond de l’hôtellerie française

Deloitte et In Extenso ont publié la 20e édition des tendances annuelles du tourisme et de l'hôtellerie en France. Fin 2017, l’industrie hôtelière, toutes gammes confondues, a enregistré une hausse de fréquentation de près de 4% par rapport à 2016. Le prix moyen est resté stable. Le retour de la clientèle étrangère, la reprise économique sur les segments loisirs et business, et une année impaire favorable aux congrès ont dynamisé les taux d’occupation en 2017.

 

Ces derniers ont été en hausse sur l’ensemble des segments par rapport à 2016, de 2% sur l’hôtellerie super-économique à près de 5% sur le milieu de gamme. Les chiffres d’affaires ont été en progression sur toutes les zones géographiques et sur l’ensemble des catégories. Seule exception pour l’hôtellerie super-économique azuréenne, qui a connu une baisse de près de 5% par rapport à 2016 et un retrait de 13% depuis 2013.

 

 

Paris reprend des couleurs

 

Le Grand Paris a enregistré plus de 23 millions de nuitées hôtelières en 2017. Cette franche reprise a été portée, d'une part par le tourisme d'affaires, et d'autre part par le grand retour des clientèles étrangères, avec en tête les Américains, les Chinois, les Allemands et les Espagnols.

 

Le taux d’occupation a progressé de 8% avec une légère hausse (1%) du prix moyen. Le chiffre d’affaires a été en croissance de 9% par rapport à 2017. Toutefois, il est resté en repli par rapport à 2013, notamment sur les segments haut de gamme (-7%) et luxe (jusqu’à -20%). Les exercices 2015 et 2016 avaient été compliqués, du fait de l’importante chute d’activité consécutive aux attentats.

 

 

Les régions confirment leur rôle moteur

 

Malgré un début 2017 difficile, la Côte d’Azur a terminé l’année sur une tendance favorable. Le taux d’occupation, toutes catégories confondues, a enregistré une augmentation de près de 3% par rapport à 2016 et une légère hausse de 1% par rapport à 2013. Les prix moyens ont affiché un léger retrait de presque 1% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires a crû par rapport à 2016 et 2013, respectivement de 2% et 5%. Une situation cependant hétérogène entre les destinations azuréennes.

 

Concernant les régions, le chiffre d’affaires a progressé d’un peu plus de 2% par rapport à 2016 et d’environ 6% depuis 2013. Il a été en croissance sur l’ensemble des catégories, de l’ordre de 1% (économique) à 3% (haut de gamme) par rapport à l’année dernière. Le prix moyen sur les segments économique à haut de gamme a été en léger recul (-1%).

 

En 2018, le secteur hôtelier, notamment à Paris et sur la Côte d’Azur, devrait bénéficier de la bonne dynamique économique générale et du renforcement de l’attractivité de la destination. Le regain d’activité touristique de l’hôtellerie à Paris devrait se poursuivre. La perspective des J.O. 2024 va également contribuer à dynamiser l'image de l’Hexagone. En régions, la croissance devrait se maintenir, mais elle sera probablement moins soutenue. 2018 étant une année paire, donc moins favorable à l’activité des congrès, conventions et voyages d’affaires.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône