• Catherine Mautalent

Nette progression des hôtels européens

Selon les chiffres publiés par MKG Consulting, l’année 2017 a affiché des résultats en nette croissance pour les hôtels européens. Le taux d’occupation a progressé de plus de deux points par rapport à 2016, et les tarifs en hausse (+2,5 %) a permis au RevPAR (revenu par chambre) de croître de 5,7 %.

Les indicateurs de performance hôtelière montrent que les pays situés en bordure de la mer Méditerranée (Portugal, Espagne, Italie et Grèce) ont enregistré les plus belles hausses. Les hôteliers portugais, par exemple, ont affiché une progression de RevPAR de 18,8%.

Le Royaume-Uni n’a pas souffert du Brexit sur le long terme, selon MKG. Malgré un ralentissement de la demande juste après l’annonce du Brexit fin juin 2017, le RevPAR enregistré par les hôteliers britanniques a progressé de 5,6% entre 2016 et 2017.

L’Allemagne et l’Autriche ont également affiché des performances en progression, mais dans une moindre mesure que les autres pays européens.

L’année 2017 a été marquée par un net regain sur la fréquentation permettant d’atteindre le plus haut niveau depuis le début des années 2000. La hausse de l’activité s’est vérifiée sur l’ensemble des 12 mois de l’année, la dernière variation négative de RevPAR remontant à octobre 2016.

2017 : année de la reprise en France

De son côté, In Extenso a publié son rapport sur les performances hôtelières en France pour le mois de décembre 2017. Les taux d’occupation a progressé dans l’ensemble des catégories.

Au niveau national, les RevPAR ont été en croissance sur tous les segments, entre 12 % pour l’économique et 20 % pour le luxe.

L’hôtellerie parisienne a enregistré une hausse des prix moyens par chambre louée, notamment dans les catégories supérieures (haut de gamme et luxe), et au niveau de l’économique, de l’ordre de 8% à 10%.

Le Grand Paris a enregistré plus de 23 millions de nuitées hôtelières en 2017, une année record en termes de fréquentation touristique.

Après deux exercices compliqués (2015 et 2016), ces performances du marché s’expliquent par la reprise économique et le rebond l’activité touristique, selon In Extenso. Le retour de certaines clientèles étrangères a également contribué également à ces résultats : les Américains positionnés à la première place, puis les Chinois, les Allemands et les Espagnols.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83