Compagnies : qui sont les bons et mauvais élèves ?

Flightright, spécialiste de la défense des droits des passagers aériens, a dressé le palmarès des pires et des meilleures compagnies aériennes de l’année 2017 en matière de retards, d’annulations et de règlement des indemnités au départ des aéroports français.

 

Ainsi, l’an passé, en France, 553 millions d’euros d’indemnités étaient dus par les compagnies aériennes à leurs passagers.

 

Néanmoins, certaines d’entres elles persistent à contourner la réglementation européenne, afin d’éviter d’indemniser les passagers ayant subi ces désagréments. Flightright a passé en revue ces compagnies. Commençons par les bons élèves : KLM, LOT, Norwegian, Air France, Brussels Airlines et Transavia ont reçu la « mention bien ». Parce que « ces compagnies, après nos démarches initiales, remboursent très rapidement les passagers », relève Flightright.

 

Et de poursuivre par la « mention passable » pour British Airways, American Airlines, easyJet, Ryannair Vueling et Tunisair. Quant la « mention très insuffisant » sont pointées Air Caraïbes, Volotea, TAP Portugal, Iberia, XL Airways, Royal Air Maroc et Air Algérie.

 

Enfin, côté ponctualité, certaines compagnies ont réussi à tenir les délais (et ce en dépit de différents facteurs non maîtrisables). Sur le podium : Air Algérie, Air Nostrum et Royal Air Maroc. Quant « aux compagnies qui sauvent les meubles », Flightright citent Alitalia, HOP ! Air France et Vueling. Quant aux« bonnets d’âne », ils sont pour Tunisair, TAP Portugal et British Airways.

 

 


 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83