• Jean-François Bélanger

Grand Ski 2018 : la France veut remonter la pente

La France compte bien profiter du coup de pouce que la météo lui fournit en ce début d’hiver pour remonter dans la hiérarchie internationale des sports d’hiver et passer devant l’Autriche, voire les Etats-Unis. C’est l’objectif affiché à l’occasion du salon professionnel Grand Ski qui vient de se tenir à Chambéry, en présence de près de 500 voyagistes du monde entier.

La météo, mais aussi la conjoncture économique qui s’améliore, ont provoqué un bon début de saison : entre 10 et 15% de hausse pour les taux d’occupation pour les deux semaines des vacances de Noël. Les Français ont profité d’un calendrier favorable et, au niveau international, les Britanniques constituent la première clientèle dans les Alpes du nord, la deuxième dans les Pyrénées.

Selon Domaines Skiables de France, tout cela a conduit à une augmentation de 7% du nombre de journées-skieurs. Pour la période intermédiaire de janvier, 81% des stations jugent les réservations satisfaisantes. Et, pour les vacances de février à suivre, le pic de la saison, les perspectives sont bonnes pour les trois quarts d’entre elles, voire supérieures à celles de l’an passé, pour 42%.

De quoi rester optimiste et aborder de manière favorable la concurrence, puisque en matière de nombre de journées-skieurs, la France a abandonné son leadership mondial au profit des Etats-Unis et européen à l’Autriche.

Un challenge pour Auvergne-Rhône-Alpes

C’est un enjeu encore plus particulier pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui compte 169 stations de ski et qui concentre à elle seule 74% de l’économie de la montagne française. Si le pays n’arrive qu’au deuxième rang européen, Auvergne-Rhône-Alpes est bien la première région pour le tourisme hivernal, devant le Tyrol.

Atout France, organisateur du salon Grand Ski, soutient Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme dont les investisseurs régionaux ont injecté 243 millions d’euros sur leurs domaines skiables, soit 80% de l’effort national. Et l’institution de promotion régionale compte sur les marchés émergents et lointains : Chine, Russie, Japon, Etats-Unis, Canada…pour arriver, d’ici à cinq ans, parmi les cinq premières en Europe.

Christian Mantei, directeur général d’Atout France (à g.), et Xavier Dullin, président de Chambéry Métropole.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83