TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Vous avez dit « Lugdunum » ?

Depuis janvier 2015, le musée et les sites archéologiques (théâtres de Fourvière, basilique et nécropole de Saint-Just, thermes et basilique de Choulans) sont gérés par la Métropole de Lyon. Afin de leur apporter une nouvelle dynamique touristique, la métropole vient de lancer une nouvelle marque, accompagnée d’une nouvelle identité graphique : « Lugdunum », ancien nom latin de la ville de Lyon, lors de la période gallo-romaine.

 

« Cette nouvelle marque est destinée à renforcer l’attractivité de ces sites. Elle est très facilement compréhensible par les locaux et porteuse de sens pour le public international », estime Myriam Picot, vice-présidente de la Métropole de Lyon, déléguée à la Culture.

 

Ouvert depuis 1975, le musée est au cœur d’un site archéologique unique qui s’étend sur 5,7 hectares de la colline de Fourvière. Il offre 4 000 m² de surface d’exposition, avec une dizaine d’œuvres incontournables : le sarcophage du triomphe de Bacchus, le calendrier gaulois de Coligny, la statue de Neptune, le char celtique…

 

L’an passé, il a accueilli 100 000 visiteurs, dont 25 % d’étrangers. Il est directement relié aux sites du Grand Théâtre et à l’Odéon, ce qui permet désormais à Lugdunum de proposer un circuit de visite dans le temps, au cœur des origines historiques de Lyon, accessible pour les groupes grâce à des emplacements pour les autocars.

 

Les groupes sont accueillis à partir de dix pax, et jusqu’à 25, sur réservation. Pour les scolaires, des programmes spécifiques et pédagogiques sont proposés (également sur réservation), tandis qu’un nouvel espace qui leur est dédié vient d’ouvrir au cœur des collections permanentes.

 

Le musée archéologique accueille aussi des expositions temporaires. Celle proposée cette année s’intéresse aux jeux et aux jouets de l’époque romaine, en partenariat avec le musée romain de Nyon (Suisse). Le site lyonnais s’associera également aux commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, avec une exposition intitulée « Guerre et Paix à Lugdunum ».

 

L’adoption de cette nouvelle identité doit également s’accompagner d’une amélioration de la signalétique et d’un accroissement de sa visibilité dans divers lieux de la ville.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône