TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

2017 s’achève sur une bonne tendance

Selon le baromètre In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie, le secteur hôtelier français a connu en novembre 2017 une fréquentation en croissance sur l’ensemble des catégories (de 4% sur le segment super-économique à 13% sur le luxe).

 

Le revenu par chambre louée a progressé de 2% sur celui de milieu de gamme, et jusqu’à 9% en catégorie super-économique. Seul, le segment luxe a affiché un repli de près de 6% de son prix moyen. En cumul, sur onze mois, les RevPAR ont progressé de l’ordre de 3 à 6%.

 

En Ile-de-France, les nombreux salons professionnels et grand public ont dynamisé l’activité touristique. La fréquentation soutenue et le retour de la clientèle étrangère ont permis aux palaces parisiens d’inscrire à fin novembre un taux d’occupation de 67%.

 

Côté régions, les taux d’occupation et prix moyens ont été en hausse sur l’ensemble des gammes à l’exception de l’hôtellerie de luxe, qui a enregistré un retrait de 1% de son prix moyen. Toutefois, les RevPAR ont été en croissance sur toutes les catégories et sur les onze premiers mois de l’année, malgré un léger retrait des prix moyens sur les milieu et haut de gamme, ainsi que sur l’économique, de l’ordre de 1%.

 

Concernant plus particulièrement la Côte d’Azur, la destination a enregistré de très bons résultats en novembre, notamment grâce à la fréquentation soutenue de la clientèle étrangère. Les taux d’occupation (+48% luxe et +29% haut de gamme) et les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories (excepté sur le luxe avec un prix moyen en baisse de 5%). Presque un retour à la normale, les RevPAR ont été en croissance sur tous les segments, exceptés sur le super-économique (repli d’occupation et de prix moyen en cumul).

 

Quant au marché des résidences de tourisme urbaines, et toujours sur le mois de novembre, il a terminé avec des taux de remplissage en progression, en Ile-de-France comme en régions. Les progressions de fréquentation sont à mettre en regard d’une baisse des recettes moyennes. Toutefois, les RevPAR sont restés en croissance sur l’ensemble des marchés et territoires. Ces résultats ont essentiellement été portés par l’augmentation de la fréquentation.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône