Aérien

  Mouvements d’air dans le ciel français

Pierre Cossard - Jean-François Bélanger

26/08/2019

Cette rentrée 2019 est marquée, mais c’est une tradition dans l’univers du transport aérien, par l’annonce d’un certain nombres de nouvelles liaisons au départ de la France.

A tout bien tout honneur, la compagnie nationale, Air France, annonce qu’à compter du 14 décembre 2019, elle proposera un vol hebdomadaire, le samedi, vers Genève (Suisse) au départ de Paris-Orly, opéré en Airbus A320 (ou A321 ou CRJ selon les dates), d'une capacité de 178 sièges.

 

Dès le 29 mars 2020, elle proposera un vol quotidien vers Cracovie (Pologne) au départ de Paris- Charles de Gaulle, effectué en Airbus A320, d'une capacité de 174 sièges.

Enfin, à compter du 1er juin 2020, Air France proposera un vol quotidien vers Séville (Espagne) au départ de Paris-Charles de Gaulle, effectué en Airbus A320, d'une capacité de 174 sièges.

Turkish Airlines mise sur Bordeaux

Pour la saison hiver 2019, Turkish Airlines prolonge son offre entre Bordeaux et Istanbul. En effet du 28 octobre au 25 mars 2020, 4 vols hebdomadaires seront opérés entre les deux villes.

 

Les voyageurs pourront accéder à l’aéroport d’Istanbul sans escale et ainsi profiter du large choix de destinations à travers le monde. Les vols proposés par Turkish Airlines au départ de Bordeaux permettent, entre autres, de partir à Zanzibar, à Sharjah et à Bali (Indonésie) depuis le 17 juillet, aussi bien l’hiver que l’été.

 

De United à Air China

 

A compter du 3 mai 2020, United Airlines va lancer un vol quotidien New-York-Nice saisonnier, jusqu’au 9 septembre. Cette ligne au départ de Nice sera la cinquième opérée depuis la France à destination de New-York-Newark, l’aéroport le plus proche de Manhattan et principal hub de la compagnie United Airlines.

 

Ce vol sera opéré par un Boeing 767-300ER qui complète le dispositif d’United Airlines présent en France depuis 30 ans et qui exploite déjà des vols quotidiens toute l'année entre Paris-Charles-De-Gaulle et New York-Newark, Washington-Dulles, Chicago et San Francisco.

 

Cette initiative rejoint celle d’Ethiopian Airlines qui relie depuis juillet 2019, Addis Abbeba à Marseille, connectant le sud de la France à de nombreuses villes africaines et de l’Océan Indien, ou celle d’Air China entre Pékin et Nice depuis août.

 

 

Le pavillon français minoritaire en France

 

Ces compagnies étrangères profitent des difficultés rencontrées par les transporteurs aériens français pour se positionner dans la croissance du trafic aérien de passagers au niveau mondial.

 

On estime que les compagnies françaises ne captent que 10% de cette croissance, ce qui fait que leur part de marché s’érode d’année en année. Selon les chiffres du Sénat, elle s’établissait à 42%, en 2016, à 41% en 2017 et à 40% en 2018.

 

Les prochains chiffres ne devraient pas indiquer une inflexion de cette tendance à la baisse dans le trafic de passagers traité au départ et à l’arrivée de nos aéroports métropolitains.

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83