TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

MONTAGNE

Les stations sur de bonnes pentes 

Les données analysées par l’Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM - Atout France, montrent de bons résultats de fréquentation pour les vacances de Noël, avec

des taux d’occupation en augmentation de sept points par rapport à la saison précédente pour les stations situées entre 630 et 1300 m.

 

Une hausse qui a grimpé à 13 points sur la semaine du Nouvel An (82% vs 69% en 2017/2018). Les stations localisées entre 1300 et 1700 m ont connu une progression de cinq points sur l’ensemble de la période, quand celles de haute montagne (plus de 1700 m) ont gagné deux points d’occupation.

 

En termes de typologie d’hébergements, les taux d’occupation ont progressé par rapport à la saison passée de deux points pour les agences immobilières, de quatre points pour les hôtels et les hébergements loués de particuliers à particuliers, et de cinq points pour les résidences de tourisme. Au global, les taux relevés ont été meilleurs au cours de la semaine du Nouvel An (87% contre 80%).

 

Des niveaux contrastés de fréquentation

 

Pour la clientèle française, les perceptions du niveau de fréquentation pour les deux semaines de ces vacances de Noël demeurent contrastées selon les massifs. Ainsi, si le sentiment de hausse a dominé dans les stations nord alpines, c’est un recul qui a été plus fréquemment avancé pour les autres massifs, et notamment ceux ayant connu des situations d’enneigement plus instables.

 

Concernant les clientèles internationales dans les stations, les Britanniques ont été les plus nombreux dans les Alpes du Nord, alors que les Belges ont occupé le haut du podium dans les Alpes du Sud et les Vosges. Dans le Jura et les Pyrénées, ce sont respectivement les clientèles suisse et ibérique qui ont été les plus nombreuses.

 

Réservations de dernière minute toujours plus nombreuses

Pour les vacances de fin d’année, la majorité des stations ont indiqué une hausse des réservations de dernière minute et des courts séjours. Les professionnels estiment, par ailleurs, que le choix des formules tout compris est resté stable.

Côté activités, les perceptions des demandes ont été directement liées à la qualité de l’enneigement présent en stations. Ainsi, celles liées au ski de fond ont marqué un recul. Les écoles de ski ont, quant à elles, observé une hausse des demandes, alors que la location de matériel de ski a oscillé entre hausse et stabilité.

En termes de ski, la plupart des domaines skiables alpins ont réalisé un début de saison satisfaisant, alors que dans les Pyrénées, le Massif Central, le Jura et les Vosges, la neige a souvent manqué pour cette période. Les Alpes, qui rassemblent 85% de l’activité, a ainsi tiré la fréquentation nationale, en hausse de 12%, au-dessus de la moyenne des quatre précédents hivers.

En dehors du ski, la demande a été stable pour les autres activités. Qu’il s’agisse de promenades en chiens de traîneaux, en raquettes, ou de location de matériel, les professionnels ont indiqué que ces vacances de Noël sont restées sur des données équivalentes à celles de l’an passé. Les activités liées au bien-être ou aux enfants sont annoncées en hausse. Les demandes d’animations et de visites culturelles sont apparues stables par rapport à 2017/2018.

Focus sur la clientèle internationale des prochaines semaines

Pour les tour-opérateurs britanniques, la saison s’annonce prometteuse. Plus de la moitié des professionnels interrogés annoncent une progression par rapport à l’année passée.

Les taux de réservations des vacanciers néerlandais devraient être identiques à ceux de l’an passé. Les touristes privilégient le large choix d’offres d’hébergements proposés par les stations. A noter qu’ils optent de plus en plus pour des stations villages.

En Belgique, l’optimisme est de mise pour l’ensemble de la saison, même si les tour-opérateurs oscillent entre sentiment de stabilité et de recul pour les vacances d’hiver par rapport à l’an passé. La clientèle belge est particulièrement attentive aux conditions d’enneigement et à la qualité des infrastructures d’accueil.

Côté espagnol, on note une progression des réservations pour les vacances d’hiver par rapport à la saison dernière. Cette hausse fluctue entre 15% à 35%. Les tour-opérateurs semblent optimistes pour l’ensemble de la saison d’hiver. Pour la clientèle espagnole, la qualité et la quantité du manteau neigeux représentent des atouts de taille, de même que la multiplicité des pistes proposées par les stations.

Les vacances d’hiver donnent une situation contrastée pour les tour-opérateurs allemands. Les tendances de réservation sont optimistes pour l’ensemble de la saison, même si la durée moyenne de séjour semble s’effriter quelque peu. Les vacanciers allemands restent sensibles à la qualité de l’enneigement et des domaines.

Enfin, la clientèle italienne semble être au rendez-vous pour l’ensemble de la saison, et les vacances d’hiver enregistrent une progression des réservations. Les vacanciers italiens sont très intéressés par les formules all inclusive.

Catherine Mautalent